La fontaine de Duilhac   

L'église Saint-Michel

La passerelle spirituelle avec les Pyrénées-Orientales

L'église Saint-Michel

Donnée en 1115 au prieuré de Serrabonne (Pyrénées-Orientales) en même temps que celle du château de Peyrepertuse, l'église Saint-Michel dépend toujours de Serrabonne en 1404. Cependant, en 1355 et 1360, il Y avait un seul curé pour desservir les églises du village et du château.

C'est un édifice à une nef unique en berceau brisé avec deux niches, au Nord et au Sud. Son abside semi-circulaire est voûtée en cul-de-four. En 1659, il y existait un autel dédié à Saint-Sébastien et un autre dédié à la Sainte-Vierge.

Au début du XIXème siècle, on construit deux chapelles formant transept pour abriter ces deux autels, et en 1866 on ajouta un clocher-porche, au Sud, dans lequel fut replacée l'ancienne porte romane.

Celle-ci, en grès, possède un chanfrein décoré de demi-boules sur chaque claveau. La clef est sculptée d'une croix tréflée encadrée de trois rosaces. Au-dessus ont été replacées plusieurs sculptures: quatre écus pleins, deux anges et une inscription en caractères gothiques (indéterminée).

L'église Saint-Michel

Dans le mur Nord de la nef est incrustée une pierre tumulaire représentant un sarcophage à trois panneaux, dans un cadre rectangulaire. Chaque angle de l'encadrement est décoré d'un écu meublé d'une fleur de lys sur une boucle de ceinture.

La chapelle Sud abrite un autel en marbre et une statue de Saint-Sébastien en bois doré du XVllème siècle. La tradition raconte que lors d'une épidémie de peste, les habitants de Duilhac, fuyant le village, se réfugièrent sur le mont Tabourc et y construisirent des cabanes.

Les "Rubans du patrimoine" pour la restauration de l'église. Extrait d'un paru dans le journal le 8 janvier 2004.

L'église Saint-Michel

En cette fin d'année 2002, une cérémonie particulière a eu lieu devant l'église Saint-Michel-de-Duilhac-sous-Peyepertuse. Les présidents de la Fédération française du bâtiment et du directeur de Dexia crédit local ont remis le prix départemental du 8e concours des "Rubans du patrimoine 2002" décerné à la municipalité, pour récompenser les travaux, de réfection de l'église paroissiale Saint-Michel effectués en 1999-2000. Ce concours récompense les efforts des collectivités qui réalisent des opérations de restauration et de mise en valeur du patrimoine. Le maire a remercié les personnalités présentes ainsi que l' ensemble des acteurs du projet et s'est vu remettre le diplôme d'honneur et la plaque commémorative.

Une visite guidée de l'ouvrage a été improvisée par M. Gibert, architecte avant de conclure cette matinée.